Vous êtes ici : FIL > Portail > Master Miage > RechInnov

Recherche - Innovation

Le Master Informatique vous propose d'aborder le domaine de la Recherche et de l'Innovation en 2ème année.

Si vous souhaitez savoir pourquoi, de nos jours, la recherche et l'innovation sont des éléments incontournables et en quoi cela consiste, vous pouvez lire ceci "Recherche fondamentale, appliquée ou Innovation : Pourquoi et comment ?"

Cette initiation passe d'abord par l'UE IIR - Initiation à l'Innovation et à la Recherche >> Détails ici.

Ensuite, pour une plongée dans le monde de la recherche, il y a la formidable journée RIC (Recherche, Innovation et Créativité) le Mercredi 13 Septembre 2017. Le programme se trouve ici. Cette année, cette journée a lieu à Lilliad.

Enfin, et bien sûr, les projets et les stages peuvent être orientés Recherche afin de voir si une carrière scientifique (dans le public ou le privée) vous intéresse voir commencer celle-ci par une thèse... ou tout simplement vous baigner dans un milieu scientifique avant votre future carrière professionnelle.

Responsable Recherche - Innovation du Master 2 Informatique :
Xavier Le Pallec

Recherche fondamentale, appliquée ou Innovation : Pourquoi et comment ?

Un effort colossal des grands groupes et des pays

14,1 milliards pour Samsung, 11,4 milliards pour Intel et 9,8 milliards pour Google…
C’est le montant des dépenses en R&D pour l’année 2015 pour des revenues nets respectifs de 177 M$ (Samsung), 55,4 M$ (Intel) et 74,5 M$ (Google).
Si ces chiffres astronomiques concernent des grands groupes, on trouve des chiffres tout aussi importants pour les pays : 4,15% du PIB pour la Corée du Sud (en 2013), 2,74% pour les USA (en 2013), 2,25% pour la France (en 2014) et 2,04% pour la Chine (en 2014). A titre de comparaison, les dépenses militaires représentent 5,6% du PIB USA et 3,5% du PIB français.
En France, en 2013, il y avait 161 900 chercheurs (ou équivalent temps plein) dans le secteur privé et 104 300 dans le secteur public, avec l’informatique comme branche employant le plus de personnel (12%) dans le secteur privé.

Comme on peut le voir, les pays ou les grandes entreprises investissent énormément d’argent dans l’innovation, la recherche appliquée ou fondamentale.
La raison est simple : elles sont des activités essentielles pour une économie car elles sont synonymes d’évolution et donc de croissance.

Mais pour bon nombre de citoyens, l’activité de recherche est quelque chose d’obscure…

La recherche ou "Qu'est-ce qu'une connaissance scientifique ?"

Pourtant, ce n'est pas si compliqué :-)
Pour faire simple, et dans le domaine informatique, prenons l'exemple d'une personne « quelque chose ». Si ce « quelque chose » peut être utilisée dans plus domaines d’applications alors elle a fait avancer la communauté voir l’Humanité et donc elle vient de faire de la recherche.
Toutefois il y a quelques petites subtilités. Tout d’abord sur l’activité de création. 1) Est—on sur que cela n’a pas déjà été créé ? 2) Quel est l’apport par rapport à des créations/connaissances similaires ?
Pour le premier point, il faut faire de la bibliographie (explorer les articles scientifiques existants, les brevets…) et vérifier la non-existence de sa création. Pour le 2), il faut se « positionner » et montrer l’originalité et surtout la plus value de la création, ce qui va passer par une vérification de ses affirmations par d’autres chercheurs ==> c’est l’objet d’une publication scientifique. Ensuite, plus la connaissance créée sera applicable et appliquée à différents contextes, plus elle sera robuste d’un point de vue scientifique : oui, nous sommes en présence d’un vrai apport scientifique (car non spécifique à un cas particulier) et en plus, ça fonctionne. Quand on est sur l’application de cette connaissance scientifique à un contexte, on peut parler de recherche appliquée. Alors qu’avant, il s’agissait plus de recherche fondamentale.
Si l’application à un contexte particulier permet d’en apprendre plus sur la connaissance scientifique de départ et de la peaufiner, on retombe sur de la recherche fondamentale (si ce peaufinement est rédigé formellement et publié).

Enfin, concernant l’innovation, il s’agit de la création d’un nouveau type de produit ou d’application : c’est original mais pas reproductible dans d’autres contextes.

Initiation en Master 2 Info

L’objectif de l’UE IIR est de découvrir en détail tous les rouages expliqués plus haut. Pour cela, il y a une partie théorique avec 6 cours abordant différents aspects de la recherche et une partie pratique où il s’agit de lire des articles scientifiques, d’en faire une synthèse et de corriger une synthèse faite par d’autres (peer-reviewing). Cette deuxième partie, appelé « faire de la biblio » permet de comprendre ce qu’est une connaissance scientifique par rapport à une connaissance classique, comment elle est rédigée et comment celle-ci est vérifiée. Le premier résultat de cet entraînement est d’avoir un esprit critique plus affûté : ce n’est pas parce que quelque chose est dit ou écrit qu’il faut le croire => toujours vérifier en détail la crédibilité de la source. Ensuite, définir une connaissance c’est se focaliser sur elle et retirer tout ce qui est de l’ordre d’un contexte particulier (et donc non-générique) ou d’une autre connaissance.
C’est aussi comprendre que le monde est multi-factoriel et qu’une vision manichéenne est souvent une mauvaise approche analytique.

Métiers possibles

Dans le milieu académique, il y a bien sûr les chercheurs (à temps complet) et les enseignants-chercheurs que vous connaissez bien.
Travaillent avec eux des ingénieurs de recherche ou d’étude sur des aspects d’ingénierie. L’intérêt de ce genre de poste est de travailler sur des technologies avant-gardistes et/ou d’être à la recherche d’une solution innovante plutôt que de répondre à un cahier des charges défini.
Dans le milieu industriel, il y a aussi des chercheurs à temps complet , souvent employés dans de grandes sociétés (Thales, Google…) ou dans les nombreuses cellules R&D des SS2I (Cap G, Worldline, GFI…).
Mais des développeurs « classiques » peuvent être amenés à faire de la recherche pour un projet donné afin d’être d’obtenir un produit plus performant que les concurrents : algorithme, protocole d’échanges, interface utilisateur, visualisation… Tous les aspects du logiciel sont traités chaque année par la recherche fondamentale et appliquée.
Par exemple, un grand nombre de sociétés à Euratechnologie s'intéressent aux travaux scientifiques en Informatique.

Lors de la journée RIC, vous rencontrerez des « chercheurs » du public et du privé.

Étudiants concernés

Ce complément de formation concerne tous les étudiants inscrits en Master Informatique ou Master MIAGE. Si vous souhaitez développer un état d'esprit où se rencontrent la créativité, la curiosité, la rigueur, la communication et le travail en équipe, cette UE est l’endroit idéal.